L’équipement du golfeur et les balles à utiliser en golf

Préparer ses affaires de golf, c’est faire l’inventaire de tout un équipement : chaussures, gants, balles, chiffon, parapluie, tenue de pluie, casquette, tees, crayons, capuchons…

L’équipement du golfeur

Ne ratez aucun article, inscrivez-vous à la newsletter
Vous pourrez vous en désinscrire à tout moment

Compétition ou pas, il vaut mieux posséder toute la panoplie lorsqu’on part 5 heures sur le parcours pour taper des dizaines de coups dans des conditions climatiques aléatoires.

Les chaussures

L’utilisation de chaussures spécifiques au golf est justifiée par un besoin d’adhérence au sol pour l’exécution du swing ainsi qu’un besoin d’étanchéité à la rosée, satisfait en grande partie grâce à la fameuse languette recouvrant les lacets.

La chaussure classique, à crampons interchangeables, est la mieux adaptée au jeu mais l’arrivée des crampons en caoutchouc et des chaussures souples de bonne qualité a changé les données.

Chaussure classique

Chaussure classique

Les chaussures classiques en cuir sont, en effet, souvent difficiles à « casser ».

On met plusieurs mois avant d’être vraiment à l’aise, ce qui n’est pas bon pour le jeu.

L’avantage de chaussures souples modernes est d’être aussi confortables que des chaussures de jogging (dont elles s’inspirent) dès le premier jour, tout en accrochant bien le terrain.

Les clous

Il est possible de jouer sans clous sur terrain souple et pas trop humide, mais la stabilité et l’équilibre du swing sont menacés : à la montée, les clous empêchent le pied droit de glisser vers l’extérieur.

A la descente, la puissance du mouvement et sa précision reposent sur une bonne stabilité du pied gauche.

Enfin les clous, à condition de ne pas traîner les pieds, font du bien au green en l’aérant, ce qui n’est pas le cas des crampons en caoutchouc.

Des clous de golf

Des clous de golf

Le gant

Porté à la main gauche par un droitier, il assure une bonne adhérence qu’il est important de conserver en choisissant un gant suffisamment serré.

Le cuir est la matière la plus agréable, mais il s’use vite et craint la pluie.

Il est quasiment indispensable de posséder un gant de rechange dans son sac, et si possible un gant de pluie en matière synthétique.

Les gants qui possèdent une pression marque balle sont très pratiques : on ôte cette pression pour larguer la balle sur le green et on la replace ensuite sans avoir besoin de fouiller dans ses poches.

Le gant

Le gant

Le sac

Un sac complet doit pouvoir contenir :

  • une quinzaine de clubs
  • une tenue de pluie
  • un pull
  • des balles
  • une bouteille d’eau
  • et quelques accessoires

Les débutants pourront se contenter d’un sac léger en toile, suffisant pour une demi-série de clubs et portable sur l’épaule.

Mais ces modèles non rigides sont difficilement adaptables aux chariots.

On choisit avant tout un sac pour des raisons pratiques.

Il doit être solide, ne pas craindre la pluie, avoir une bandoulière confortable et solide.

Le sac

Le sac

La pluie

Ne partez jamais sans votre parapluie et votre tenue de pluie.

Cette dernière doit être souple, légère et peu bruyante.

Les tissus techniques modernes sont à présent totalement adaptés aux exigences du jeu.

Les balles

On peut diviser les balles en 2 catégories :

  • la Balata
  • et la Surlyn

La Balata

C’est la balle des pros.

Son enveloppe est souple et répond aux sollicitations du joueur au niveau des effets : backspin, slice, etc.

Cette « maléabilité » permet au pro de travailler beaucoup sa balle, mais le gros inconvénient de cette matière est sa grande fragilité.

Le moindre top risque, en effet, de couper la balle et de la rendre inutilisable.

Les Balata d’aujourd’hui sont beaucoup plus solides cependant, mais le problème demeure car elles se déforment assez vite et font rarement plus de 18 trous.

La Balata

La Balata

La balle Surlyn

Cette balle possède une enveloppe beaucoup plus solide, quasiment impossible à couper, mais elle offre un moins bon contrôle, notamment sur les petits coups, parfois difficiles à doser.

Mais heureusement, à part quelques « cailloux » proposés aux joueurs qui désirent avant tout taper loin au drive, les balles actuelles ont gagné en souplesse sans perdre leur solidité.

Il faut savoir enfin que certaines balles en surlyn ont parfois un rebond très excessif et sont propulsées irrégulièrement pour 2 coups joués avec la même force.

Il s’agit des balles les plus dures.

La balle Surlyn

La balle Surlyn

Ajouter un commentaire