Les techniques de putting et situations de jeu

Qu’on aime ou non, le putting représente, en théorie 50 % du score du joueur. Une fois sur le green, il reste donc la moitié du chemin à faire pour scorer, et ça n’est pas toujours si simple.

Le putting

Ne ratez aucun article, inscrivez-vous à la newsletter
Vous pourrez vous en désinscrire à tout moment

Le putting demande le suivi rigoureux d’une routine, mais reste une affaire personnelle.

Quelques bases :

  • La face du putter doit être perpendiculaire à la ligne de jeu au moment de l’impact et pendant l’exécution du coup
  • Les mains doivent rester solidaires, face contre face
  • Le grip doit permettre la réalisation des 2 premières conditions

Voici le plus courant : les 2 pouces dans l’alignement du manche. Tous les doigts de la main droite sur le manche, et l’index gauche calé sur les 3 premiers doigts de la main droite.

Un putting

Un putting

Position

Soyez à l’aise. Trouvez une position assez confortable, les yeux derrière la balle et sur la ligne de jeu. Vous pouvez ouvrir légèrement votre stance.

Cherchez à obtenir un mouvement de balancier.

  • La balle doit suivre le « rail » tracé par votre mouvement le plus longtemps possible, la montée est assez courte, lente et la descente accélérée à l’impact.
  • La lame du putter ne s’arrête pas sur la balle, à l’impact.
  • Votre tête ne bouge pas du tout et laisse partir la balle vers le trou.

La visualisations du coup après lecture des pentes est primordiale. Une bonne expérience des greens est nécessaire pour évaluer les vitesses et les pentes.

Position

Position

Les petits putts

Portez une attention toute particulière à votre entraînement sur les putts courts, de 40 cm à 1 m.

Lorsqu’on commence à les rater, cela devient vite une maladie « mentale ». On finit par faire des « yips » (on donne un coup de main nerveux).

Créez votre routine et ne la quittez plus.

Les situations de jeu

Sur le parcours, il est assez rare de jouer sur une surface plane, avec un lie parfait, les pieds bien à plat.

Il est nécessaire d’adapter les bases techniques à quelques situations types, et dans tous les cas, de ne pas s’éloigner de son swing de base pour en conserver l’efficacité.

Balle plus haute que les pieds

La balle aura une tendance naturelle à partir à gauche de votre objectif :

  • orientez-vous à droite de l’objectif
  • trouvez votre équilibre
  • prenez le club plus court sur le grip
  • choisissez un club plus long pour compenser
Balle plus haute que les pieds

Balle plus haute que les pieds

Balle plus basse que les pieds

La balle aura tendance à partir à droite de l’objectif :

  • alignez-vous à gauche
  • basculez un peu le haut du corps
  • prenez le club plus court sur le grip : vous avez basculé en avant
  • choisissez un club plus long pour compenser cette prise

Coup en montée

La balle partira haut et sur la gauche :

  • prenez un fer plus long
  • jouez avec la pente, les épaules parallèles à cette pente
  • alignez-vous à droite de l’objectif
Coup en montée

Coup en montée

Coup en descente

La balle sera basse et à droite de l’objectif.

Il est délicat de s’opposer à l’effet droite, aussi alignez-vous à gauche sans chercher à corriger l’effet :

  • jouez la balle plutôt sur le pied droit
  • prenez un club plus court ; une balle basse roule beaucoup

Ajouter un commentaire