4 vocabulaires golfiques à savoir

Le joueur doit se construire un swing à la hauteur des difficultés rencontrées sur un parcours, et améliorer ce swing pour découvrir peu à peu l’univers du golf tactique.

Généralité

Ne ratez aucun article, inscrivez-vous à la newsletter
Vous pourrez vous en désinscrire à tout moment

Mais avant sa finition, il doit apprendre à le sauvegarder dans toutes les situations, à la consolider, en suivant des routines et en adaptant toujours ce mouvement à des principes de base dont on ne peut faire l’économie.

Ce swing obéit à un grand nombre de conditions pour sa réalisation, dont les principes sont les suivants :

  • une bonne posture
  • un bon rythme
  • la mécanisation du mouvement

A partir d’un swing de base, on déclinera l’ensemble des coups du golf, à l’exception du putting et de quelques coups particuliers : drive, bois de parcours, longs fers, approches, sorties de bunker.

La technique est l’un des principaux attraits du golf.

Mieux vaut l’accepter tout de suite sans quoi on trouvera l’apprentissage rébarbatif. Mais le golf c’est aussi « chacun selon ses moyens ».

Vocabulaire golfique

Il faut connaître quelques mots du vocabulaire golfique :

Le stance

C’est la position des pieds devant la balle.

Le stance est plus ou moins large (pieds plus ou moins écartés) et plus ou moins ouvert (certains coups nécessitent parfois qu’un pied soit plus ou moins reculé par rapport à la balle).

Le stance

Le stance

Le lie

Il désigne la position de la balle sur le sol. On a un bon ou un mauvais lie, selon que la balle repose sur un joli tapis d’herbe ou dans un trou.

Le lie

Le lie

La ligne de jeu

De la balle à la cible, on peut tracer une ligne imaginaire qu’on utilise pour placer ses épaules, ses pieds, etc.

La face du club

La partie plane, en contact avec la balle à l’impact, doit être perpendiculaire à la ligne de jeu pour obtenir une balle droite.

La face du club

La face du club

Ajouter un commentaire